Accueil du site > Diffusion > Anticipation

Mise en ligne : 31 mai 2012.

Tags :

JPEG - 87.5 ko
petitBain (extrait), Catherine Lenoble

Samedi 12 mai à 19 h, Julie Morel, artiste accueillie en résidence à la Maison populaire de Montreuil, avait invité François Ronsiaux, photographe, et Catherine Lenoble, auteure, a la rejoindre pour une rencontre Upgrade ! Paris qui proposait ainsi deux points de vue sur l’anticipation.

François Ronsiaux, United Land

Photographe plasticien, président du collectif d’artistes L’entreprise, et co-fondateur de l’espace Plateforme (Paris), François Ronsiaux fait partie de ces artistes à la création protéiforme, exerçant son art sur des thématiques telles que l’ingéniering de la propagande, les idéologies modernes ou les évolutions environnementales. Il se construit aux grés de ses expériences, un puzzle ou se mêlent le hasard et sa propre recherche spirituelle sur son rapport au monde. Utilisant les technologies et matériaux contemporains, François Ronsiaux crée des installations, performances, projets visuels et sonores à la limite de l’équilibre et dans des allégories de réappropriation des lois essentielles de la nature.

United Land est un projet global photographique et plastique qui explore les notions de territorialité et les psychoses de l’homme face à la potentielle disparition de ses espaces vitaux. United Land est un instant T où l’activité et le mouvement sont stoppés et l’œuvre humaine devient sujet à réflexion à travers des paysages utopiques sous-marins définitivement figés de toute influence exceptée celle de l’érosion marine. Symbole de la perte de contrôle de l’homme sur son environnement, l’eau devient un vecteur régulateur en prenant la totalité de l’environnement humain, suite à une hypothétique fonte des glaces. À travers cette immersion, la notion d’appartenance territoriale humaine et politique perd son sens et devient une notion abstraite. United Land revendique uniquement des longitudes et latitudes, sans appartenance à une quelconque identité géopolitique ou aucune réelle possibilité de localisation géographique. Le projet interpelle toutefois sur la capacité de l’homme à concevoir son existence sous une forme adaptative et non appropriative, ou, comment remettre en question les préceptes de fonctionnement de la société contemporaine.

Catherine Lenoble, Bonjour Bazaar

Catherine Lenoble explore l’écriture dans un environnement numérique, à l’épreuve du réseau, du temps réel, de l’évaporation de la notion d’auteur. Elle publie son premier roman, petitBain en 2010, une méta-narration développée sous de multiples formes (livre, site web, lecture-performance, installation sonore, sérigraphie). En 2012, elle quitte son premier « second métier », après six ans d’animation de réseau et de coordination de projets au sein de l’association PiNG (culture, technologies, société), pour développer de nouvelles intentions, formes et collaborations, dans le champ de la production et de l’activisme culturel, de l’édition et de la création numérique.

Nous avons ainsi navigué dans le travail de l’auteure à travers trois projets de fiction abordant la notion d’anticipation : petitBain (l’informatique ubiquitaire), 2050 Giss Giss (visions de Dakar en 2050) et Rheum Nobile (rêve-s de montagne pénitentiaire). Ces méta-narrations explorent également des principes de diffusion qui chaque fois renouvellent l’interrogation sur le fond et la forme (roman et site internet, récit sur clés USB et édition cartographique...).



Une présentation qui s’est poursuivie par une lecture d’extraits de textes en cours autour du projet Rheum Nobile mené par Julie Morel.


Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0