Accueil du site > Blog > Artlabo ou la (re)création en réseau

Accessible à tous depuis le 6 octobre dernier, la plate-forme mutualisée et ouverte ArtLabo propose de nombreuses ressources autour de la création et de la culture numérique.

Animée par des structures et des individus impliqués dans la transmission, le partage des savoirs et savoirs-faire, la sensibilisation aux pratiques artistiques attenantes aux cultures numériques, ArtLabo rend ainsi visible les inter-connexions existantes entre différents acteurs qui partagent un certain nombre de valeurs que nous pouvons découvrir comme suit.

L’art et la culture comme processeur du « vivre ensemble »

Il s’agit de réaffirmer l’importance du respect et de la prise en considération des différences entre les êtres vivants, considérant que les arts et les cultures favorisent leur compréhension et leur acceptation en produisant du sensible.

La diversité culturelle et l’intérêt collectif

Le numérique constituant une formidable opportunité pour produire de la subjectivité, de la singularité, de l’épanouissement, tant dans un registre professionnel qu’à travers les pratiques amateurs, dans un rapport de proximité avec des publics.

Le libre partage des savoirs soutenu par une logique d’éducation populaire

Considérant que les savoirs sont un bien commun qu’il conviendrait de partager à l’instar du code source d’un logiciel libre, il s’agit d’inventer perpétuellement dans une logique d’intelligence collective des formes pédagogiques renouvelées pour en assurer la transmission, l’échange, la profusion, à travers une approche horizontale, expérimentale, critique

Une approche plurielle de la question économique

En se retrouvant dans une finalité non lucrative, un mode de gestion désintéressé, ces acteurs des arts et des cultures numériques se retrouvent pleinement sous la bannière de l’économie sociale et solidaire, animées par une logique de réseau et d’échanges non marchands, trouvant un équilibre entre subsides publics et privés dans leurs activités respectives. À noter que le projet ArtLabo à ce jour ne fait l’objet d’aucun financement et est donc animé par la bonne volonté des participants.

L’implication sur un territoire avec des populations dans un système globalisé

Loin d’être virtuel et éthéré, le numérique s’ancre dans nos quotidiens et nos territoires et appelle à un rapport de proximité géographique, affectif en contrepoint d’une mondialisation économique désincarnée.

À l’initiative des associations Mains d’Œuvres – Craslab (Saint-Ouen), FlossManuals (Paris), Labomédia (Orléans), Lieu Multiple (Poitiers), PiNG (Nantes), Codelab (Quimper) et Réso-nance (Marseille), ArtLabo est la résultante d’un travail mené depuis de nombreuses années sur le territoire auquel s’associent également aujourd’hui Apo33 (Nantes), Recyclism Art (Dublin), MeuhLab (Roubaix), Atelier Ouvert à Conques – AOC (Humbligny).

En 2004, le wiki Artlabo émergeait sur la toile comme plate-forme commune, mise en œuvre par des acteurs et artistes autour des pratiques artistiques et des outils numériques, un espace de mutualisation des travaux d’expérimentations, de recherches et de réalisations.

Projet initié à l’époque par Médias-Cité, PiNG, ZoneBlanche, l’Espace Mendès France, Vidéon, Labomédia et l’ESBA de Tours, son approche éditoriale privilégiait déjà les approches ouvertes, mutualisatrices et les logiques de partages tout en abordant la question de l’économie des auteurs, artistes et acteurs de la culture multimédia.

En 2012, les activités d’ArtLabo s’inscrivent dans le champ de la culture libre et des logiciels libres et vous proposent des informations complémentaires sur des parcours d’apprentissage et de pratiques, des axes de recherche communs et des ressources partagées.

C’est ainsi que vous pouvez y retrouver, outre les Open Ateliers dont je vous avais parlé il y a quelque temps et les ressources y attenant, différentes propositions de valises pédagogiques.

En effet, quelques lieux et personnes s’équipent peu à peu d’outils pédagogiques pour faciliter la transmission et la découverte de l’art interactif par la pratique. Des dispositifs qui s’avèrent efficaces pour explorer rapidement les possibilités, les applications, les techniques… Les mallettes et autres valises pédagogiques sont accessibles toute l’année à la demande auprès des lieux référents, accompagnées de conseils, expertise, accompagnement de projets… Tous ces projets sont également documentés en ligne pour faciliter leur reproductibilité.

- La miam (PiNG et Labomédia) – Nantes et Orléans
- La malinette (Reso-nance numérique) – Marseille
- La valise interactive (Ker Thiossane) – Dakar
- Le minicras (Mains d’Œuvres) – Saint-Ouen
- La mini-malle (Pascale Gustin) – Paris

Au-delà d’une consultation ciblée, ArtLabo se découvre par étapes :
- des parcours pédagogiques pour découvrir, s’initier, se former ;
- un espace pour partager des retours d’expérience à travers projets, veille, vidéos ;
- des ressources mutualisées afin de commencer, explorer, s’entraider.
Cette plate-forme est ouverte à toute forme de participation permettant au plus grand nombre de s’approprier et de porter un regard critique sur les outils, pratiques et enjeux actuels. Aussi, si vous souhaitez participer à l’aventure ou avoir des informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter ou rejoindre les acteurs de l’ArtLabo : contact(a)artlabo.org.

Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0