Accueil du site > Ressources > Gestes et bio sensors

Mise en ligne : 27 octobre 2011.

Tags :

JPEG - 42.3 ko
Prospectus For A Future Body, Choy Ka Fai, 2011 ©© Choy Ka Fai

Les biocapteurs, ou bio sensors, sont des dispositifs qui transforment un phénomène biologique ou une propriété biochimique d’un système en un signal électrique.

Les biocapteurs allient ainsi plusieurs technologies comme la biologie moléculaire, la microélectronique, l’optique, l’informatique. D’une manière générale, un biocapteur est constitué d’un détecteur d’origine biologique - enzyme, anticorps, récepteur... - et d’un transducteur chargé de convertir le signal biologique en un signal aisément exploitable (généralement électrique ou lumineux).
Si vous souhaitez tester les principes d’un biocapteur, le détecteur de mensonges à monter soi-même reste le plus simple à détourner. Car, le mensonge ne modifie pas seulement votre état émotionnel, mais aussi la résistance de votre peau.
- Exemple de détecteur en kit à détourner
Vous pouvez également découvrir SARCduino développé par MuSE (Music Sensors & Emotion). SARCduino est un protocole d’acquisition de capteur développé pour les environnements Arduino et Max/MSP. Il échantillonne les 6 broches analogiques et 12 broches numériques du microcontrôleur et les envoie à Max/MSP via le port série.

- SARCduino en téléchargement

Dans une autre approche, le projet Skinput dirigé par Chris Harrison de la Carnagie Mellon University de Pittsburgh. Skinput est un système électronique qui se fixe sur le bras de l’utilisateur et qui capte tous les ultrasons transmit au travers de celui-ci. Il est alors possible, en analysant ces ultrasons, d’identifier la provenance de certains impacts sur l’avant bras ou la main afin de transformer ces parties du corps en interface tactile.

Passons maintenant à quelques applications artistiques à travers travaux et recherches.

Atau Tanaka

Le travail d’Atau Tanaka porte sur des instruments avec capteurs sensoriels et des installations et performances sonores en réseau. Dès 1990, il adoptait le procédé BioMuse, fondé sur un système de capteurs électromyograme permettant de transformer le corps en véritable instrument multimédia. Le premier système BioMuse était basée sur les travaux de recherche effectués à partir de 1987 par les chercheurs de l’université de Stanford Benjamin Knapp et Hugh Lusted. Système de contrôle bioélectrique, celui-ci était composé de huit circuits permettant de mesurer huit signaux bioélectriques simultanément, tous les signaux bioélectriques étant mesurés à la surface de la peau.

Marco Donnarumma

Marco Donnarumma s’intéresse tout particulièrement aux interactions temps réel entre l’homme, la nature et la technologie. Ses recherches artistiques et universitaires englobe divers sujets tels que la technologie, les biocapteurs, les performances musicales et théâtrales, les pratiques participatives et le hacking sémantique des données Internet.

Outre une présentation du travail de Marco Donnarumma, vous trouverez sur ce site des applications ou des utilitaires simples englobant différents axes des recherches qu’il mène depuis 2006 dans le domaine de l’interaction physique temps réel. Entièrement Open Source, les outils proposés sont régulièrement mis à jour et libres pour toute utilisation publique et modification.

- Présentations et téléchargements des applications PureData

Choy Ka Fai

Choy Ka Fai a créé de nombreux projets pluridisciplinaires qui situent son travail à l’intersection des arts visuels, de la danse et du théâtre. Son travail s’est concentré sur l’exploration de la possibilité d’utiliser des dispositifs permettant de rejouer des mouvements de muscles pré-enregistrés.

Enregistrant les mouvements musculaires sous formes de signaux acoustiques, il s’est très vite emparé de la Kinect afin d’optenir une autonomie de mouvement plus importante, supprimant ainsi toute forme de capteurs câblés.


Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0