Accueil du site > Ressources > Fabriquer une réverb à ressort

Le premier effet électronique de réverbération à apparaître dans l’histoire est aussi le plus simple à reproduire : il s’agit d’un ou plusieurs ressorts souples à spires non jointives d’une dizaine de centimètres environ, bandés dans l’entrefer d’un aimant, lui-même couplé à deux bobines. L’ensemble aimant + ressort + bobines est appelé transducteur.

Le but de la manœuvre est de capter le signal de l’amplificateur et d’alimenter la première bobine du transducteur. Cette bobine va créer un champ magnétique faisant vibrer le ressort (via l’aimant). Ce ressort va ensuite altérer le champ magnétique de l’aimant, proportionnellement au courant d’entrée mais avec un certain retard. Ce signal est capté par la deuxième bobine et est, plus ou moins, réinjecté dans le circuit (via le potentiomètre « réverb »). Le signal fait ainsi plusieurs boucles (sans larsen puisque le signal réinjecté est plus faible que l’original), créant l’effet de réverbération.

Ce type de réverbération fut très utilisé dans les années 60 notamment pat les Doors ou encore Led Zepplin.

Avant de passer aux montages électroniques, voici le Nicollophone, un montage qui reprend le principe utilisé dans les anciens amplis de guitare pour donner un effet de réverbération.

Matériel nécessaire

- Deux gobelets en plastique.
- Un tube de carton ou de PVC (la marque Nicoll explique son surnom) d’un diamètre légèrement inférieur à celui des gobelets et de 50 cm de long environ.
- Un ressort très souple et long du genre de ceux utilisés pour suspendre des jouets d’enfants au plafond. Le diamètre est d’environ 1 cm pour plus ou moins 25 cm de long.

Réalisation
- Percer un petit trou au centre de chaque fond de gobelet. Ce trou servira à engager un spire du ressort pour assurer sa fixation au gobelet (1).

- Fixer le ressort à un gobelet et engager le ressort et le gobelet dans le tube. (2)

- Attraper l’extrémité libre du ressort (le plus pratique est d’attacher une ficelle pour prolonger le ressort) et la fixer au second gobelet ; les deux gobelets sont maintenus par la tension du ressort. (3)

- Après avoir testé le meilleur rapport longueur du ressort/longueur du tube, vous pouvez fixer définitivement ressort et gobelets. (5)

Pour le ressort on dépose une goutte de colle sur la spire dépassant. Pour les gobelets il faut délicatement (sans les fendre) les couper à 1/2 cm du bord. Les rabattre sur le tube en chauffant avec un briquet ou une bougie.

- Et enfin réunir tube et gobelet avec un large adhésif.

Passons maintenant aux sites ressources qui vous permettront d’aborder le principe en électronique. Sans oublier que vous pourrez toujours passer prochainement à la pratique en compagnie d’Antoine aka Kik de Brigade Neurale à l’occasion de l’un de ses ateliers.


- Solenec-musique

Vous trouverez ici théorie, explications et schémas allant du montage qui « imite » la réverbération ou l’écho, à celui de la réverbération à ressort, en passant par la ligne à retard à ressort. Les schémas ci-contre ne sont là que pour illustrer ce que vous pourrez trouver sur ce site, une dimension plus lisible y est bien sûr accessible.

JPEG - 15.3 ko
Montage pour « imiter » la réverbération ou l’écho
JPEG - 27 ko
Ligne à retard à ressort
JPEG - 38.1 ko
Réverbération à ressort

- AccuBell Sound Inc.

Ce site référence les divers produits AccuBell mais surtout nous livre les caractéristiques de leurs reverbs ainsi que leurs schémas de montage. De la même façon que précédemment, les schémas ci-contre ne sont là que pour illustrer, une dimension plus lisible est directement accessible dans la partie Products.

JPEG - 10.2 ko
Circuit mono
JPEG - 13.7 ko
Circuit stéréo

Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0