Accueil du site > Diffusion > Fenêtre sur Cour - Érik Lorré
JPEG - 42.8 ko

À l’occasion du festival de hip hop Tinoschool week, Érik Lorré et l’Espace Jean-Roger Caussimon proposaient aux danseurs de créer ensemble une mosaïque sociale.

Érik Lorré

Plasticien, musicien, vidéaste, fondateur de Fées d’hiver, Érik Lorré développe des recherches sur la captation du geste en temps réels pour le spectacle vivant. Impliqué dans de nombreuses coproductions et collaborations avec des artistes, il crée des oeuvres numériques qui interrogent la mutation sociale qu’opèrent nos sociétés modernes.
Fenêtre sur Cour

Le temps où James Stewart observait de sa fenêtre, la vie de sa cour, la jambe dans le plâtre, immobile, sans internet pour se distraire. semble révolu. Dans une société lancée à toute vapeur dans la course à la mondialisation, chacun se retrouve dans sa case, les uns à côtés des autres, ignorant les autres, son voisin, son alter-ego, ses égaux. L’indifférence s’installe.

Et pourtant... À l’occasion du festival de hip hop Tinoschool week, Érik Lorré et l’Espace Jean-Roger Caussimon vous propose de créer ensemble une mosaïque sociale. Devant un écran, vous effectuez un pas de danse qui sera capté pour être projeté sue la façade de l’Odéon. Les fenêtres à la Mondrian, se remplissent ainsi successivement, révélant des tranches de vies dans nos cases isolées. Un trop plein de joie gesticulée provoque l’éclatement de nos cases confinées, pour se retrouver ensemble dans une danse collective.

Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0