Accueil du site > Blog > Hadopi, Loppsi, Acta... Ça change quoi ?

Une sélection de vidéos trouvées sur le web pour tenter de comprendre.

Loi Hadopi (Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet) - Adoptée le 15 septembre 2009

L’Hadopi en bref

« Cette triste loi Hadopi, en plus d’être anachronique et déconnectée de la réalité, s’apprête à coûter très cher aux contribuables et à piétiner allègrement nos libertés. »

21 février 2009

Débat sur l’Hadopi entre Jeremy Zimmermann, co-fondateur et porte-parole de La Quadrature du Net et Franck Riester, député-maire (UMP) de Coulommiers (Seine-et-Marne), rapporteur de la loi Hadopi.

8 mai 2010

Coupure Internet et téléchargements

Micro-trottoir sur la loi Hadopi réalisé par l’agence de presse Novopress le 22 avril 2009

Flashmob d’artistes français du 2 avril 2009

La sécurisation du Wifi

L’adresse IP censée représenter la carte d’identité du pirate est une donnée peu fiable pour identifier un internaute avec certitude.

La loi Hadopi vous rend responsable de votre connexion Internet. Or la sécuriser est de plus en plus difficile. Voici la preuve que l’on peut casser en moins de 5 minutes un réseau protégé par du Wep.

Où en est-on aujourd’hui ?

Les premiers courriels d’avertissement aux « pirates » ont été envoyés début octobre par la plupart des fournisseurs d’accès à Internet pour le compte de l’Hadopi. Un décret d’application spécifique est passé le 13 octobre pour sanctionner les fournisseurs d’accès qui refusaient d’effectuer ces envois. Mais pour les spécialistes, la loi peut facilement être contournée.

Pendant ce temps, l’Hadopi recrute et crée des « labs », invitant les experts à y postuler et « les citoyens à participer à la réflexion sur la construction de leur future prison numérique ! » exprime Benjamin Sonntag, co-fondateur de l’organisation citoyenne.

Candidature spontanée au poste de Community Manager de l’Hadopi. 

Loppsi 2 (Loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) - à nouveau en débat à l’Assemblée nationale la semaine du 22 novembre

Le texte comporte 46 articles : un vaste « fourre-tout » selon l’opposition, qui prend le relais de la première loi Lopsi, arrivée à expiration. 2,5 milliards d’euros sont prévus pour financer l’application de ces mesures sur cinq ans.

Dans son article 4, la loi tend à mettre en œuvre un filtrage du Net, mesure inefficace, dangereuse pour les libertés individuelles, et qui ouvre inévitablement la porte à la censure.

Benjamin Bayart - Loppsi, Le filtrage d’Internet est liberticide et inefficace - 10 février 2010

Des enquêteurs seront habilités à placer des mouchards sur les ordinateurs des suspects. Les forces de l’ordre disposeront aussi de délais étendus pour mener des écoutes téléphoniques.

Un exemple allemand semblable à la situation française, notamment avec les lois Dadvsi, Hadopi 1 et Hadopi 2 et les projets de loi Loppsi 1 et Loppsi 2.

L’ACTA (Anti-Counterfeiting Trade Agreement / Accord commercial anti-contrefaçon) - Traité international multilatéral finalisé le 2 octobre dernier / En débat au Parlement européen depuis le 20 octobre

Ce traité imposerait aux pays signataires des limitations sévères sur le droit de la propriété intellectuelle touchant Internet et le commerce de produits protégés par ce droit. En 2008, ce traité est secrètement négocié par les représentants des gouvernements venant d’Australie, Canada, Corée du Sud, Émirats arabes unis, États-Unis, Japon, Jordanie, Maroc, Mexique, Nouvelle-Zélande, Singapour, Suisse et Union européenne.

À l’occasion du onzième et dernier cycle de négociations à Tokyo, la version finalisée du traité ressort toutefois un peu plus allégée. Les Etats-Unis ne sont aujourd’hui pas sûrs de ratifier le traité et le Parlement européen a déjà programmé pour le 11 novembre un vote sur une résolution qui poserait des conditions à l’interprétation du texte.

Alerte citoyenne

À suivre...


Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0