Accueil du site > Pédagogie > Hardware Hacking

Première publication : 10 novembre 2011 .

Mise en ligne : 17 mai 2012.

Tags :

Dans le cadre du dispositif La culture et l’art au collège du Conseil général de la Seine-Saint-Denis et en collaboration avec le collège Jean-Jaurès, la Maison populaire et Benjamin Gaulon ont entraîné la classe de 4e B de Thierry Ledemé, enseignant en technologie, vers l’e-waste et l’élaboration de dispositifs interactifs.

L’idée générale de ce projet était de permettre aux élèves d’aborder différents aspects de la création numérique, du détournement technologique et du recyclage à travers l’élaboration d’un dispositif interactif incluant une interface physique unique et un logiciel.

Le projet

À partir de produits de consommation de masse (manettes de jeux vidéo USB), les élèves ont été invités à fabriquer des interfaces permettant de contrôler des vidéos ou des sons. Partant de produits génériques, ils ont ainsi été amenés à « hacker » différentes manettes pour les transformer en tapis sensoriels ou objets interactifs, soit en des interfaces. Ils ont ainsi abordé par ce biais les bases de l’électronique, le design d’interface, la création de logiciel, la création de vidéo et la mise en place d’une installation.

- Présentation du projet par Benjamin Gaulon

Benjamin Gaulon

« Les ordures sont ce qui est perdu après l’utilisation d’un matériau. C’est aussi un produit sans aucune valeur, un matériel électronique ou informatique que nous ne savons plus comment utiliser ou simplement ne savons pas quoi faire avec, une ressource qui attend un nouvel usage. » Benjamin Gaulon

Du recyclage de manettes Nintendo en instruments de musique à la transformation urbaine du célèbre jeu Pong, Benjamin Gaulon travaille sur le détournement et le recyclage. Il s’interroge sur le rebus en tant que produit dépossédé de son propriétaire et de sa valeur marchande et, plus largement sur la place de l’objet usé dans notre société de surconsommation. Depuis 2005, sa recherche vise à établir une pratique interdisciplinaires et des collaborations en créant des ponts entre art, science et activisme, et, ce faisant, à déplacer les frontières entre expression, technicité et stratégies durables.

Première étape : introduction au projet


- Visite de la Tech’galerie, un observatoire des technologies du futur, Cité des Sciences

- Rencontre avec Benjamin Gaulon et visite de l’exposition In Famous Carousel : Destruction et réassemblage, Gaité Lyrique


- Visite commentée de l’exposition Cyclophone de Jimmy Hertz, Maison populaire

- Rencontre Les technologies d’hier et d’aujourd’hui appliquées à la création avec Edouard Sufrin

- Rencontre La pratique du détournement technologique avec Vincent Roudaut

- Visite commentée de l’exposition Light to Sound Device & Corrupt.Video de Benjamin Gaulon, Maison populaire

Dans le vif du sujet

Les axes abordés

- Conception : définition d’un concept d’interaction et planification des différentes étapes de réalisation.

- Electronique : comprendre un circuit électronique simple et fabrication des interfaces à partir d’objets du quotidien et d’éléments simples tels que papier, aluminium, colle, scotch…

- Vidéo : concevoir, réaliser et monter des portraits vidéos.

- Logiciel : comment transmettre le signal des manettes à l’ordinateur, initiation à Pure Data dans le but de réaliser un logiciel unique permettant de contrôler des boucles vidéos en temps réel.

Apprentissage de Pure Data
Conception

Réalisations vidéo

Détournements électroniques Usinage de boîtiers

Les projets mis en œuvre

Horror Corde
réalisé par Chloé, Nina et Florian

Ici, il faut avancer (si possible sans poser le pied à terre), de tapis en tapis, tout en regardant l’écran car l’image et le son vont réagir. On a réalisé ce projet en essayant de mélanger les idées de chacune d’entre nous. On a aussi essayé de rendre notre projet un petit peu original car on n’avait pas envie de quelque chose de trop « basique ».

Regards
réalisé par Morgane, Zoé, Rosalie et Emma

Pour vous, nous avons mis notre talent artistique en pratique. L’œuvre que nous vous présentons a été réalisée en trois jours avec l’aide de l’artiste Benjamin Gaulon. Il exprime le dégoût que nous ressentons quand des hommes de tous âges nous suivent du regard dans la rue. Pour une fois, ce ne sont plus des hommes mais bien des filles qui vous regarderont passer...

Stadium
réalisé par Antoine, Jason et Arthur

Ce projet nous ressemble. Réalisé avec une manette de jeu, une moitié de ballon de foot et le logiciel Pure Data, il vous invite à jouer. Pour cela, restez appuyé fort sur le ballon dix secondes minimum pour que les sons se déclenchent et que l’image change.

Dance Tracking
réalisé par Manon, Lou, Imane, Catarina et Fernande

Ce projet est issu de deux idées : le « Dance Carpet » et le « Video Tracking ». Le « Dance Carpet » allie un écran et une planche. Quand on marche sur cette planche, cela déclenche des images et/ou des sons. Le « Video Tracking », c’est un écran associé à une Webcam. À l’image, une vidéo de nous ; lorsque quelqu’un passe devant la Webcam, nous le suivons alors du regard. Nous nous sommes donc inspirées de ces deux idées pour former notre projet, et nous en avons fait un projet différent des deux bases. Cela nous donne un « Video Tracking », où les personnes sont donc suivies du regard, jusqu’au moment où quelqu’un monte sur le « Dance Carpet », présenté comme un tapis, et qui nous fait faire différentes poses.

Punch
réalisé par Alexandre, Paco et Lucas

Pour faire fonctionner le Punch, il vous suffit d’enfiler des gants de boxe et d’appuyer - assez fort - sur les ronds rouges. Pour ce projet, nous avons utilisé un logiciel appelé Pure Data. Et pour l’électronique, nous avons détourné une manette de jeu USB en une interface unique et originale. La suite est à découvrir...

Horror Box
réalisé par Julien, Simon, Julien et Julien

Nos intentions étaient de créer une « boîte à sons » qui poussait des cris terrifiants et faisait des bruits étranges. Cela a été réalisé avec une puce de manette de jeux reliée à un ordinateur. Les interrupteurs sont reliés à la puce qui transmet les informations au logiciel PureData qui déclenche les sons. Il suffit ainsi d’appuyer sur les boutons et d’écouter. Un petit levier permet également de faire durer les « bruits ».

Et enfin...

Les applications prospectives

- Usinage de photographies 3D avec La Nouvelle fabrique (camionnette laboratoire MagLab) sous forme de totem visant à devenir le cartel de la présentation publique.

Le temps de restitution

- Exposition Détournement(s) (du lundi 18 juin au samedi 30 juin) : mise en espace et médiation


Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0