Accueil du site > Diffusion > Plutôt que tout... : une exposition agitprop d’Art Orienté Objet

Raphaële Jeune, commissaire invitée pour l’année 2011 à la Maison populaire de Montreuil, acte une exposition plutôt « agitprop » avec Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin (Art Orienté Objet).

Plutôt que rien

Pour sa programmation annuelle, Raphaële Jeune propose - en collaboration avec le philosophe Frédéric Neyrat - une réflexion en acte sur la transformation. Cette réflexion, menée avec les artistes et à la lumière de leurs œuvres, s’intéresse à notre perception de la transformation du monde, à une époque de profonde mutation et d’inquiétude face à l’avenir.

Alors que les deux premiers volets, Plutôt que rien : démontages et Plutôt que rien : formation(s), mettaient en jeu, de façon expérimentale et dans un registre ontologique, la notion d’altération dans le format de l’exposition collective, le troisième volet Plutôt que tout... traite de la transformation physique de la planète qui semble échapper à notre contrôle.

Plutôt que tout...

Plutôt que tout... est un projet artistique qui interroge la responsabilité individuelle dans un monde global.

À travers un ensemble de propositions qui font intervenir autant une population montreuilloise que celle d’une ville située à l’autre bout du monde, il met en scène une utopie qui brouille les échelles de valeurs et les repères culturels. Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin (Art Orienté Objet), sur le fond d’une requête épique – le classement d’un lac naturel australien au Patrimoine mondial de l’Unesco – à laquelle ils veulent associer le public de la Maison populaire, envisagent de produire un dispositif rayonnant depuis la salle d’exposition, vers la ville et le monde, par le biais de différents médias.

Du 5 octobre au 10 décembre, la salle d’exposition de la Maison populaire sera ainsi transformée selon une scénographie pensée par les artistes, en plateau de télévision. Avec la collaboration de TVM Est parisien, de la journaliste Laure Noualhat, et d’autres complices, deux émissions en public, sur le modèle, librement détourné, des débats télévisés (talk-shows), seront programmées les 1er et 22 octobre à 17 h 30. Des personnalités politiques, scientifiques et culturelles y seront invitées à débattre autour des questions soulevées par l’action utopique des artistes. Ces émissions, filmées et diffusées in situ, sur les canaux de TVM Est parisien, et à différents endroits de la ville, comprendront également, selon la formule éprouvée, des sujets filmés, des programmations musicales, et l’assortiment usuel des rubriques du genre. En marge du plateau, sera érigé un stand de signatures en ligne de la pétition ouverte par les artistes pour aider à la présentation du dossier Unesco. L’ensemble visera à susciter une mobilisation autour de l’épiphénomène du lac Clifton, qui n’est qu’un des symptômes d’une situation globale devenue ingérable. Ils espèrent parvenir ainsi à une démonstration formelle où la formule bien connue du « penser globalement, agir localement » se renverserait dans une prouesse ultime en « penser localement, agir globalement ».

- En savoir plus sur la pétition en ligne

Pourquoi rien plutôt que tout ?

Animé par Laure Noualhat
Invités : Agnès Sinaï, journaliste et auteure, enseignante à l’Institut d’études politiques de Paris, Bertrand Méheust, sociologue, Purificacion Lopez-Garcia, microbiologiste, directrice de recherche au CNRS, université Paris-Sud
Avec la collaboration de Kenny DS et Jérôme Clément-Wilz
Remerciements : Lucian Boïa
Production : Art Orienté Objet, Maison populaire de Montreuil, TVM Est parisien

- En savoir plus sur ce plateau TV

Act glocally !

Animé par Laure Noualhat
Invités : Yann Moulier-Boutang, économiste et essayiste, Christophe Laurens, architecte paysagiste et rédacteur à la revue en ligne Entropia , Mileece, artiste plasticienne, musicienne militante
Avec les interventions filmées de Frédéric Neyrat, philosophe
Et la participation du groupe russe The Igor Salnikov Band
Production : Art Orienté Objet, Maison populaire de Montreuil, TVM Est parisien

- En savoir plus ce plateau TV

Le lac Clifton

Le lac Clifton situé dans le parc national Yalgorup, au sud de Mandurah, est particulièrement connu pour les formations rocheuses qu’il abrite et qui offrent une vision unique sur ce qu’était la vie à l’aube des temps. Ces roches calcaires, appelées thrombolithes, sont composées de bactéries vivantes. Elles comptent parmi les plus anciennes roches fossiles d’origine biologique connues (plus anciennes connues : 3,465 milliard d’années) et sont aujourd’hui devenues très rares. Le lac est l’un des deux seuls endroits au monde à abriter encore des thrombolithes non fossilisés. Il est aujourd’hui menacé à la fois par une urbanisation galopante, la sécheresse et les déchets déversés par les mines d’aluminium des environs. Les stromatolithes du lac de Clifton sont présentes sur la bordure orientale du lac et sont plus facilement visibles en mars et avril. Des passerelles d’observation ont été construites pour permettre de les contempler au plus près.

Art Orienté Objet

Marion Laval-Jeantet et Benoît Mangin se sont réunis en 1991 pour créer Art Orienté Objet. Artistes et metteurs en oeuvre en dialogue permanent, ils sont passionnés par les sciences du vivant, particulièrement par celles du comportement : de l’éthologie à l’ethnopsychiatrie. Depuis 15 ans, ils ont réalisé de nombreuses projections poétiques et étonnantes, fruits de leurs expérimentations, qui révèlent nos comportements face à l’existence et à l’environnement. Leurs œuvres prennent des formes esthétiques variées (installation, objet, vidéo ou photographie), dans lesquelles on retrouve la marque d’une présence animale familière et d’une mise en scène de leur propre existence.


Rencontre avec AOO, 2010

Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0