Accueil du site > Pédagogie > Un processus de travail pour une création collective : ¿ Ce qui fait ville... (...)

Tentant de rendre compte du projet ¿ Ce qui fait ville… !, cet article bloc-notes a été modifié au fur et à mesure de l’avancée du projet.

Prenant ses racines sur le territoire de Montreuil, le projet ¿ Ce qui fait ville… ! invite jeunes et moins jeunes à mixer leurs regards sur les différents quartiers montreuillois et à inventer les modalités de leur transmission.

Une invitation à réfléchir ensemble sur la ville et ses transformations, de son espace agraire et industriel d’antant à une réhabilitation des lieux de vie tournés vers l’éco-habitat et les entreprises de pointe et de services. Cette réflexion commune a pris peu à peu la forme d’une création collective à travers la réalisation de différents médias (audio, vidéo, photos, textes) et des temps d’expérimentations de dispositifs où chacun peut agir avec l’image ou le son.

Accompagné dans cette démarche par des artistes et des chercheurs, un petit groupe de travail constitué au fil du temps a également été amené en avril 2012 en compagnie de Jimmy Hertz et Cyril Hernandez à réaliser

des médias et à imaginer la présentation publique de leurs réalisations sous la forme de trois murs d’images interactifs, disposés dans trois quartiers de la ville connectés entre eux par les moyens du réseau internet.

Proposé par la Maison populaire, en collaboration avec Muchomedia (structure de développement d’interfaces dédiées à la création) et le musée de l’Histoire vivante, le projet ¿ Ce qui fait ville… ! s’inscrit dans le cadre du soutien aux acteurs associatifs à ancrage territorial de la direction de la Recherche et de l’Innovation de la Région Ile-de-France. Il est également soutenu par la direction départementale de la Cohésion sociale de Seine-Saint-Denis.

Présentation du projet par Cyril Hernandez

Cyril Hernandez est percussionniste et artiste multimédia. Ses projets artistiques ont en commun le questionnement de l’espace et du corps. C’est pour l’espace public qu’il consacre l’essentiel de son activité à travers concerts, iinstallations sonores et performance de déambulation percutante, tels Plus de pulse, Soli in Situ, ImaginaSons, La Charrette de Troc...

Présentation du projet par Jimmy Hertz

Du design sonore à l’interaction homme-machine, Jimmy Hertz construit son parcours par l’exploration. Concepteur d’interfaces, boulimique des technologies émergentes, résonateur d’artefacts, il ré-invente et propose de nouvelles applications en abordant les univers artistiques et technologiques avec le même enthousiasme. Promoteur d’interactions, il est aussi un fervent supporter des communautés open source et Do It Yourself (NUI Group, Sparkon, Tetalab).

Processus de travail sur la ville et ses habitants, le projet ¿ Ce qui fait ville… ! a pris peu à peu sens à travers expositions, rencontres et ateliers : du temps pour la mise en œuvre d’une création collective.

Ainsi, après six mois passés en compagnie d’artistes et chercheurs qui interrogent la ville ou les technologies, le temps de création de ¿ Ce qui fait ville… ! a débuté ce printemps à travers des collectes d’histoires et d’« objets média ». Invitation était ainsi faite à chacun d’apporter cassettes, photos, films, caméra, appareils photos, radios... qui font sens pour lui et qui sont alors devenus la base d’une histoire, d’une mémoire à partager. Des objets témoins en somme qui amènent à questionner ensemble l’éphémère, le temps, la transformation, l’adaptation et le lien. Ces « histoires » sont devenues par la suite les bases des différents médias générés en atelier où l’objet lui-même est devenu le déclencheur permettant leur visualisation sur les écrans dispersés dans la ville.
Collecte d’histoires avec Cyril Hernandez

Plus de 200 séquences sonores ont ainsi été collectées, créant une première mosaïque de la ville.

Ecouter quelques extraits http://soundcloud.com/cqfv

Cequi fait ville by cqfv
Atelier de création avec Jimmy Hertz

- Élaboration de QRcodes pour un parcours entre les lieux

http://fr.wikipedia.org/wiki/Code_QR
http://qrcode.kaywa.com/fr
http://www.qrhacker.com/
http://www.qrdresscode.com/article-...


- Partage de contenus

Le blog dédié au projet http://cqfv.wordpress.com/
Quelques vidéos en ligne http://vimeo.com/user11315197/videos


- Étude et choix de dispositifs interactifs



Développement des interfaces par jean-Yves Gratius et Jimmy Hertz

Parallèlement à ses activités de violoncelliste, Jean-Yves Gratius développe des installations sonores et dispositifs d’interaction à l’aide d’interface en temps réel. Il a désormais rejoint Jimmy, Cyril, Juana, Tomas, Hakim, Thérèse et Thomas pour participer au développement des différentes interfaces.

Présentation publique

- Exposition des réalisations dans trois quartiers distincts de la ville de Montreuil


Agrandir le plan

Ce temps d’exposition est venu en clôture à la réflexion commune menée en compagnie des artistes et chercheurs invités et approfondie localement à l’occasion des temps de création dédiés. Une restitution qui rend compte des médias collectés (audio, vidéo, photos, textes) et propose d’expérimenter les dispositifs conçus par les participants en collaboration avec Muchomédia.


- Jean Moulin-Beaumonts : PaperBit

Proposé au local Eugène Varlin, PaperBit a pris en compte les caractéristiques qui suivent :
- espace situé au centre de trois cités ;
- zone de passage, proche du point de regroupement des jeunes du quartier ;
- très peu de vie extérieure sur les temps scolaires ;
- espace restreint, sans espace de présentation possible vers l’extérieur ;
- présence artistique existante mais peu visible ;
- pas de relais de médiation sur place ;
- réseau Internet peu fiable.


- Signac-Murs à Pêches : ArcheoMedia

Imaginé pour la Maison populaire, ArcheoMedia s’est élaboré à partir des caractéristiques ci-dessous :
- lieu situé en hauteur par rapport au centre ville ;
- contrainte d’un espace intérieur ;
- lieu de croisements entre des personnes de tous âges issues de différents quartiers ;
- histoire culturelle associée au quartier ;
- forte présence artistique.


- Montreau-Le Morillon : SMSWall

Proposé à la bibliothèque Daniel-Renoult, le SMSWall a été imaginé sur la base des caractéristiques suivantes :
- place centrale de la cité caractérisée par sa forme carrée et la localisation de tous les commerces de proximité ;
- absence d’éclairage public, les jeunes du quartier préférant évoluer dans le noir ;
- très grande importance de la notion d’appartenance à un quartier ;
- forte solidarité entre les habitants ;
- absence de présence artistique.


Haut
Contrat Creative Commons Contenus mis à disposition sous un contrat Creative Commons.
Plan du site | Réalisé avec Spip | Hébergé par Frédéric Guerrier | jQuery Twitter | RSS 2.0